Cancer : Extrêmement rare en Israël

Newsletter der Botschaft des Staates Israel

Newsletter de l’ambassade de l’état d’Israël

29.10.2008

SOCIÉTÉ

Baisse des cas de cancer en Israël.
La progression des maladies cancéreuses semble diminuer en Israël. C'est l’annonce faite ce jour par le Dr Micha Barchana, rapporteur national pour le cancer. La raison en est principalement la régression des cancers du côlon, du sein et des poumons.

Barchana mit l’accent sur le fait que les cas de cancers du sein étaient de plus en plus souvent détectés au stade primitif grâce à la prise de conscience du public et des examens préventifs appropriés. D’après les données actuelles, en 2006, on a enregistré 3075 cas de cancers du sein (contre 3144 en 2005). Les taux élevés de cancers du sein sont toujours répertoriés dans le secteur arabe.

Le nombre des décès dus au cancer a également baissé au cours des années passées. C’est ainsi qu’en Israël, environ 152 personnes sont décédées du cancer en 2004 ; en 2003, il y en avait eu 160.

(Haaretz, le 22.10.08)

 

Krebs: in Israel auffallend selten

Cancer : Extrêmement rare en Israël

Le Dr Micha Barchana, rapporteur national du cancer en Israël, vient de communiquer que les cas de cancer, déjà très bas dans son pays, continuaient heureusement à diminuer. Ceci concerne principalement les cancers du gros intestin, du sein et des poumons.

En 2004 déjà, il y a eu seulement 152 décès par cancer sur les 7,4 millions d’habitants. Un rapide calcul nous permet d’obtenir le chiffre sensationnel de 0,4 cas de décès par cancer par jour. En comparaison, au cours de la même année, il y a eu 220.000 décès par cancer rien qu’en Allemagne, c’est-à-dire 601 personnes par jour. En 2008, il y en avait quotidiennement 55 en Autriche et ‘’seulement’’ 40 en Suisse.

En Israël, toutefois, ces valeurs sont toujours 100 fois moindres ! Les statistiques israéliennes montrent que la plupart des victimes du cancer appartiennent à la population non juive. Ce qui fait encore baisser le taux des décès parmi les juifs.

Pour quelles raisons ? Les juifs vivent-ils plus sainement ? Pas vraiment, à titre d’information, il y a là-bas un fumeur sur quatre. La clef se trouve dans le traitement du cancer en lui-même. Car en Israël, on considère le cancers d’un point de vue global et l’on donne une priorité absolue à la désintoxication totale du corps, de l’âme et de l’esprit, en lien avec une nourriture saine.

Il apparaît clairement que la mise en œuvre de cette thérapie naturelle fonctionne de façon optimale. On ne peut que regretter le fait que dans le reste du monde, la médecine d’école persiste dans son ‘’commerce meurtrier’’ de chimiothérapie, de rayons et de chirurgie radicale. En vérité, ceci ne sert à rien. Au niveau mondial, les maladies cancéreuses continuent à progresser. Rien qu’en Europe, elles furent la cause de la mort d’1,7 million de personnes en 2006. Certains estiment toutefois qu’en réalité, ce chiffre est beaucoup plus élevé car un grand nombre de patients cancéreux décèdent plus tard des suites du traitement traditionnel et figurent ensuite dans les statistiques des décès imputés aux ‘’accidents cardiaques et circulatoires’’. Les chiffres montrent que si l’on fait le calcul du nombre annuel de personnes décédées par suite du cancer par rapport à la population, et que l’on calcule le tout sur un million d’habitants, puis que l’on compare les chiffres obtenus pour les différents pays : pour un million d’Allemands, il y a 2683 victimes du cancer par an. Dans l’UE (25 pays membres), par comparaison, le chiffre s’élève à 2522 morts, et à 21 en Israël. Ce qui fait que le risque de mourir d’un cancer est 120 fois plus élevé en Europe qu’en Israël.

Il ne reste donc plus qu’a choisir : soit émigrer en Israël, ou se faire soigner uniquement par des thérapies naturelles !

www.ZeitenSchrift.com 64/2009

ARCHIVES - 2008
Cancer : Extrêmement rare en Israël
Le site est en construction